Sélectionner une page

Vous avez décidé d’envoyer des emails à vos clients de manière organisée (et automatisée), et donc de mettre en place une newsletter (dans le cas contraire, lisez l’article « Pourquoi mon entreprise doit-elle envoyer des newsletters ? »). Vous devez maintenant trouver des contacts à qui écrire, définir vos différentes catégories de prospects, les moments auxquels vous allez leur écrire, et ce que vous allez leur dire.

A qui envoyer vos newsletters ?

Aux contacts que vous aurez trouvés par le maximum de canaux. Réfléchissez, il y en a beaucoup. Quelques exemples : vos clients en magasin, les personnes qui ont rempli un formulaire d’inscription, celles qui ont effectué la commande d’un produit ou une réservation en ligne… Même vos amis et vos proches peuvent faire partie de votre newsletter selon votre activité.

N’envoyez votre newsletter qu’aux gens qui ont demandé à la recevoir. Si jamais vous souhaitez tout de même ajouter des destinataires qui n’ont pas demandé à recevoir vos emails, envoyez leur un premier email où vous soignerez particulièrement l’objet et le contenu (plus d’informations à ce sujet dans le prochain article de cette série : Tous les conseils pour rédiger une bonne newsletter).

Dans tous les cas, vous devez impérativement proposer un lien de désabonnement, qui permettra à l’utilisateur de ne plus recevoir vos emails (car vous ne souhaitez pas être désigné comme spammeur).

Quand envoyer vos newsletters ?

Vous devez déterminer l’heure et la fréquence d’envoi de vos newsletters. Vous allez faire cela principalement selon votre cible : à quel moment votre destinataire sera-t-il le plus enclin à lire votre message ? Si vous visez des professionnels, peut-être qu’ils arrivent au travail le matin et suppriment tous les emails qui ne sont pas importants à leurs yeux. Dans ce cas, vous feriez mieux de leur écrire au milieu de leur journée de travail. Selon le contenu de votre message, peut-être que la fin de matinée ou que le début d’après-midi sera une bonne option.

La fréquence dépend également de votre cible. Si vous touchez des destinataires qui sont devant leur PC tous les jours, vous pouvez leur écrire plus souvent que s’ils ne l’étaient pas.

La quantité d’informations que vous avez à donner n’est pas un critère pour définir votre fréquence d’envoi, mais plutôt pour l’affiner. Inutile de harceler votre cible avec vos messages si elle n’est pas prête à l’entendre. Vous pouvez opter pour une lettre hebdomadaire, bimensuelle, ou mensuelle, mais aussi envoyer un simple message une semaine après le téléchargement d’un contenu, et une relance deux mois plus tard, par exemple.

Comment envoyer vos newsletters ?

Pour envoyer vos newsletters, il existe plusieurs solutions. Si vous utilisez wordpress, et que votre base n’est pas très fournie, vous préférerez sans doute la solution gratuite Wysija. Si vous avez davantage de besoins, l’international MailChimp, ou le français Mailissimo vous seront sans doute plus appropriés.

Vient alors la question de la segmentation de votre base : quels messages allez-vous envoyer à quels contacts ? Il n’y a malheureusement pas de formule magique ni de réponse toute faite à cette question. Cela dépend de votre marché, de votre activité, de vos objectifs, etc.
Si vous voulez que Rikka vous aide à mettre en place votre solution de newsletter, nous sommes là pour ça.
Si vous souhaitez poursuivre votre lecture, c’est le moment de jeter un coup d’œil à « Tous les conseils pour rédiger une bonne newsletter »